Rencontres Photos de Sisteron : huit photographes se livrent à la Galerie Sist’Arts

Sur trois niveaux, la Galerie de l’association Sist’Arts du 36 rue Mercerie accueille jusqu’au 3 juin huit photographes pour les « premières Rencontres Photos » de Sisteron. Différents univers cohabitent : de la photo prise sur le vif d’oiseaux colorés, en passant par des scènes pittoresques de rues, des paysages où cohabitent les couleurs et les ombres, des clichés plus conceptuels ou dérangeants, chaque image nous raconte une histoire.

Le visiteur est ainsi invité à prendre son temps et à découvrir tous ces styles.

Au rez-de-chaussé, les clichés de Michel Bonifay, « photographe nature » mettent en scène des oiseaux, pris sur le vif, dans des fonds colorés. Compositions étonnantes qui semblent parfois devenir de véritables tableaux. Michel Bonifay est le parrain de ces Rencontres Photos.

A droite, on ne présente plus Jean-Marc Foulon. Sisteronais depuis de longues années, cet artiste issu du monde de la musique accroche ses clichés en noir et blanc où l’œil du photographe est primordial. Sa devise : « si le cœur ne contemple pas, l’œil ne verra pas. » Il ne faut pas oublier de descendre au sous-sol, dans la grande salle pour admirer ses scènes de rues, pittoresque et originales.

Plus loin, Alain Blancard, qui possède d’ailleurs une galerie dans la même rue, présente un travail sur les « horizons multiples ». De superbes noirs et blancs avec des oppositions de formes qui mettent en tension les éléments.

Pierre Gable, invité d’honneur de ces Rencontres à quant à lui accroché des clichés puissants et vibrants. Son univers tout en contraste est là, des portraits aux paysages, captés lors de ses nombreuses pérégrinations dans notre département.

Au niveau 1 (mezzanine), deux belles découvertes. Jean-Jacques Ligot, que l’on connaît comme artiste peintre, présente une série de photographies argentiques très travaillées. Des projections sur un écran, des visages connus ou inconnus, des souvenirs trop vite partis. Un travail étonnant qui, somme toute, ressemble beaucoup à sa peinture.

Jacky Mougin est photographe amateur : il présente quant à lui une série de paysages, où les matières côtoient. Une lumière éclatante révèle le tout. A regarder longtemps, comme pour être transporté soudainement.

Le sous-sol (la cave) est devenu récemment un lieu plus « expérimental ». L’aménagement des deux salles terminé, ce nouvel espace va être dédié aux installations plus « conceptuelles ». L’exposition « Origins » de Sylvain Poncet est une projection visuelle de réflexions littéraires : crânes et scènes plus gore pour un circuit quelque peu « dérangeant ». Dans la petite salle, Tony Aagma présente des clichés tout aussi surprenants et originaux, desquels s’écoule une sensibilité éclatante, entre portraits pseudo christiques et valses avec un personnage en celluloïd.

Les Rencontres Photos : ouvert tous les jours 10-12 et 15-18 Galerie l’ATELIER au 36 rue Mercerie.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :