Pourquoi pas un grand festival d’art contemporain dans la citadelle ?

A l’heure où l’on attend avec impatience les idées proposées par les futurs candidats pour la ville, j’ose espérer que l’art ne sera pas oublié.

Plusieurs amis de passage à Sisteron m’ont souvent demandé pourquoi notre bonne vieille citadelle n’était pas davantage utilisée pour faire rayonner la ville.

Je pense souvent à un festival d’art (étant impliqué dans une association d’artistes) mais cela pourrait être aussi des concerts, des animations, des tas de projets audacieux.

Ce lieu magnifique pourrait être l’épicentre d’un grand festival d’art contemporain. Des œuvres reparties dans tous les espaces, dialoguant avec ces murs chargés d’histoire : des visiteurs nombreux, une émulation certaine. De la vie ! Et pour la ville peut être une façon de faire venir un autre type de tourisme.

Mais ce n’est pas possible : aucun candidat aux prochaines élections ne pourrait proposer un tel projet. L’explication est simple : à Sisteron, la citadelle n’est pas gérée par la ville. Elle en est propriétaire pas elle délègue sa gestion à l’association ATM (Arts Théâtre Monuments).

La délégation de service public est accordée tous les 6 ans. L’association ATM est choisie à chaque fois et sera certainement encore reconduite fin 2025, date de la fin de cette concession.

Du coup ça devient compliqué : pour faire bouger un peu plus la citadelle, il faut s’adresser à ATM … pas facile puisque cette association a un système de fonctionnement assez fermé. Il faut être coopté par un membre pour y entrer.

Alors, bon, pour mon festival d’art contemporain …  Je repasserai !

https://www.tourisme-espaces.com/marches-publics/6569-concession-portant-delegation-service-public-exploitation-animation-developpement-valorisation-citadelle-sisteron.html

Ci-dessus le lien pour préparer le dossier au cas où vous voudriez postuler pour la DSP.

lavarenne

Tous les deux ans, un artiste expose durant 3 mois au sein de la citadelle. Ci-dessus, Nicolas Lavarenne en 2015. Depuis … plus rien. La citadelle a un énorme potentiel, un peu sous exploité non ?

Ce serait vraiment pas mal une place de l’Horloge sans voiture non ?

Au moment où les futurs candidats pour les municipales sont sur les starting-blocs, j’aime à penser que certains feront leur choix en fonction des projets proposés. Sisteron a un potentiel et de nombreux projets innovants ou audacieux pourraient permettre de continuer à donner à la ville une image de ville moderne, qui colle vraiment avec son temps.

Malheureusement ce que l’on remarque souvent, c’est que toutes ces belles idées sont souvent rangées soigneusement jusqu’aux échéances électorales suivantes.

Je me souviens que le « Cercles des Amis de Sisteron », sorte de laboratoire d’idées avait déjà il y a six ans parlé d’une ville où l’on repenserait complètement la place de la voiture.

Une première étape pourrait être celle de la rénovation de la place de l’Horloge dans ce sens : rendre cet espace aux piètons et définitivement banir les véhicules de ce lieu tellement chargé d’histoire.

Tour de l'Horloge avec campanile en fer forgé de Sisteron

Extrait de l’article du Cercle des Amis, 2013 (7 ans déjà)

« Avant 1991, la place de l’Horloge est un parking : pas très joli en plein centre historique. Il suffit de regarder un cliché de l’époque pour s’en persuader. Heureusement les temps ont bien changé et petit à petit, on prend conscience que les parkings peuvent être repoussés un peu à l’écart du centre ville. C’est ainsi qu’en ce début d’année 1991, les travaux commencent pour embellir cette place. L’idée est d’y transférer la grande fontaine et l’obélisque, ce dernier menaçant d’ailleurs de s’écrouler. C’est pierre par pierre que l’on démonte les deux édifices et malgré la neige et le froid le chantier se termine dans les délais.

Actuellement la place n’est malheureusement pas encore une place « à vivre » et il suffit de s’y rendre pour constater que l’obélisque et la fontaine tiennent lieu de rond point et que la place est encore un parking de 15 places au moins !

Dans le cadre d’une réflexion globale sur la place de la voiture dans la ville, on peut repenser la place de l’horloge comme un lieu central, lieu de vie et de rencontre, avec pourquoi pas, des terrasses de café ombragées sous les arbres.

Devant la tour de l’horloge, construite en 1891, pourquoi ne pas oser proposer de faire de cette place et des ruelles adjacentes un lieu entièrement piétonnier ».

place-horloge

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑